L'assurance vie

Assurance vie : qu'est-ce que c'est ?

L’assurance vie est souvent confondue à tort avec une assurance décès. Mais une assurance vie n’est pas une assurance prévoyance, c’est un outil d’épargne. Elle permet de se constituer une épargne tout en préparant sa transmission en cas de décès dans le cadre fiscal avantageux de l’assurance vie. Elle répond ainsi à un double objectif : faire fructifier son capital et protéger ses proches en cas de décès.

L'assurance vie n'est pas une épargne bloquée

L’assurance vie n’est pas une épargne bloquée contrairement aux idées reçues : l’assuré peut à tout moment réaliser des versements et des retraits. C’est souvent la fiscalité qui induit cette notion erronée de blocage : en effet, l’assurance vie est soumise à un régime fiscal spécifique en cas de retrait. C’est pourquoi il est conseillé de souscrire au plus tôt une assurance vie afin de bénéficier de la fiscalité avantageuse de l'assurance vie après 8 ans et principalement sur le régime fiscal applicable en cas de retrait (exonération des plus-values jusqu'à 4 600 euros par an pour une personne seule ou 9 200 euros par an pour un couple marié). Il est donc très intéressant de souscrire une assurance vie au plus tôt pour prendre date.

Un choix d'investissement large et varié

L’assurance vie vous offre également la possibilité d’investir sur des supports d’investissement variés selon le contrat choisi. Vous pouvez choisir entre le fonds en euros, plutôt sécuritaire, et les supports en unités de compte. Ces derniers supports d’investissements recherchent une performance en contrepartie d’une prise de risques. Ils sont ainsi soumis aux variations à la hausse comme à la baisse des marchés financiers et ne présentent donc aucune garantie en capital. Il est conseillé d’étudier avec votre conseiller votre profil d’investisseur et votre horizon de placement afin qu’il puisse vous guider au mieux dans vos choix d’investissements.

Des frais spécifiques

Il est à noter que le contrat d’assurance vie comporte plusieurs frais liés à sa gestion :

  • Des frais de versement : applicables en cas de versement sur son contrat et exprimés en pourcentage du montant versé
  • Des frais en cas de retrait : applicables en cas de retrait sur son contrat et exprimés en pourcentage du montant retiré
  • Des frais en cas d’arbitrage : exprimés en pourcentage du montant arbitré ou en forfait selon les contrats. Pour information, l’arbitrage permet de transférer tout ou partie de votre épargne d’un support d’investissement vers un autre support.
  • Des frais de gestion annuel : exprimés en pourcentage sur le montant total de l’épargne gérée et qui servent à rémunérer l’assureur.

Ces frais varient d’un contrat à l’autre, c’est pourquoi avant de souscrire une assurance vie, il faut bien prendre en compte l’ensemble de ses frais. Mais pas seulement, il faut également étudier la qualité du gestionnaire des supports d’investissement de ces contrats d’assurance vie.

Une fiscalité avantageuse en cas de décès

Un des atouts clés de l’assurance vie est sa fiscalité avantageuse en cas de décès. Elle permet ainsi de transmettre son patrimoine dans de bonnes conditions : l’épargne constituée n’entre pas dans le cadre de la succession à condition toutefois de bien respecter certaines conditions, notamment la réserve héréditaire.

En cas de décès, le(s) bénéficiaire(s) que vous aurez préalablement désigné(s) dans votre contrat d’assurance vie, recevront le capital décès de votre contrat.

Ce qu'il faut retenir sur l'assurance vie :

  • Produit d’épargne et de transmission
  • Flexibilité des versements et des retraits
  • Frais spécifiques à l’assurance vie
  • Intérêts soumis aux prélèvements sociaux
  • Fiscalité avantageuse en cas de décès

Quelle est la différence entre assurance vie et assurance décès ?

Il existe deux différences majeures résidant dans l’objectif et le principe de chacune des assurances.

L’assurance vie est un placement financier permettant de valoriser un capital et de désigner en cas de décès les bénéficiaires de ce capital. Celui qui souscrit un contrat d’assurance vie peut à tout moment faire des versements et des retraits.

L’assurance décès est quant à elle, un produit permettant à l’assuré, en contrepartie de cotisations, de garantir un capital décès et/ou une rente à verser au(x) bénéficiaire(s) de son choix lors de son décès.

Ce qu'il faut retenir sur l'assurance décès :

  • Produit de protection financière en cas de décès de l’assuré
  • Versement de cotisations à l’assureur, définies en fonction du capital garanti et de l’âge du souscripteur
  • Garantie de versement d’un capital décès et/ou d’une rente fixée lors de la souscription uniquement si le risque se produit selon les conditions définies dans le contrat

Contactez-nous

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel.